5 mars 2024

Les Émirats arabes unis amorcent le processus de dédollarisation

2 min read

La prévision de la fin de la domination du dollar américain dans les échanges internationaux, avec l’émergence des BRICS+, prend forme avec le premier paiement numérique transfrontalier effectué par les Émirats arabes unis en dirham. La transaction, d’une valeur de 50 millions d’AED (13,6 millions de dollars) à destination de la Chine, a été rendue possible grâce à la plateforme « Bridge ». Cette initiative regroupe quatre banques centrales fondatrices, dont l’Autorité monétaire de Hong Kong, la Banque centrale des Émirats arabes unis, l’Institut de monnaie numérique de la Banque populaire de Chine et la Banque de Thaïlande, ainsi que plus de 25 membres observateurs. Le Cheikh Mansour bin Zayed Al Nahyan, vice-président des Émirats et président du conseil d’administration de la Banque centrale, a supervisé le transfert.

Les BRICS+, un nouveau pôle mondial composé principalement de pays tels que la Chine, la Russie et l’Iran, manifestent une opposition à l’impérialisme occidental. Les Émirats arabes unis et la Chine font partie intégrante de ce groupe BRICS+, qui met de plus en plus l’accent sur le processus de dédollarisation en cours dans l’économie mondiale. Ainsi, ce paiement en monnaie numérique représente un pas supplémentaire vers un système économique détaché du dollar américain.

La réalisation de ce transfert financier témoigne de la volonté des Émirats arabes unis de diversifier leurs transactions internationales et de réduire leur dépendance vis-à-vis du dollar. Ce mouvement s’inscrit dans un contexte où les acteurs économiques mondiaux, en particulier au sein des BRICS+, cherchent des alternatives au système financier international traditionnel, largement dominé par le dollar.

Les implications de cette action vont au-delà du simple transfert de fonds. Elles mettent en lumière une tendance croissante à adopter des devises alternatives et des mécanismes de paiement numériques dans le commerce international. Les Émirats arabes unis, en tant que participant actif à cette évolution, pourraient inspirer d’autres nations à suivre le même chemin vers une dédollarisation progressive.

Il est essentiel de noter que ce mouvement vers la dédollarisation ne se limite pas aux Émirats arabes unis. Les discussions au sein des BRICS+ et d’autres alliances économiques alternatives indiquent une volonté commune de réduire l’influence du dollar dans les transactions mondiales. Cette transition pourrait remodeler les dynamiques économiques mondiales et redéfinir les rapports de force entre les grandes puissances économiques.

En conclusion, le premier paiement numérique transfrontalier des Émirats arabes unis vers la Chine marque une étape significative dans le processus de dédollarisation en cours. Ce changement reflète les aspirations des BRICS+ à créer un nouvel ordre économique mondial, moins centré sur le dollar américain. Les implications de cette évolution méritent une attention continue, car elles pourraient influencer la nature même du système financier international dans les années à venir.